Nederlands Français English

Histoire du 369ième Esc. Air OP




Au cours de la période de stabilisation sur l’Yser, la Compagnie des Aviateurs reçoit la nouvelle dénomination : « Aviation Militaire ». En février 1916, une sixième escadrille est créée. Elle prend tout simplement le nom de 6ème Escadrille d’Observation. L’Aviation Militaire belge se compose alors, de quatre Escadrilles d’Observation (les 2ème , 3ème , 4ème et 6ème), de deux Escadrilles de Chasse (la 1ère et la 5ème) et une Escadrille d’hydravions en Afrique. La 6ème Escadrille d’observation rejoint la 4ème et la 5ème Escadrille sur le champ d’aviation de Houtem-les-Furnes qui se situe juste à côté du Grand Quartier Général de l’Armée belge.

Elle perçoit une vingtaine d’avions anglais biplans biplaces Royal Aircraft Factory B.E.2C à moteur Daimler 90 chevaux. Surnommé « Bees », cet appareil est, depuis 1914, utilisé dans l’Armée Britannique pour les missions de reconnaissance et de bombardement.




La 6ème Escadrille prend comme devise « ad fata trahunt » (ils vont vers leur destin). L’utilisation des avions BE-2C et la prononciation anglaise de leur nom « bees » (abeille en anglais) donna naissance à l’insigne de l’escadrille, une abeille aux ailes déployées. Cet insigne sera peint sur le fuselage des avions de la 6ème. Parmis les aviateurs on retrouve l’Adjudant pilote Stampe (futur concepteur du SV4) et Le Lieutenant observateur Piron (futur chef de la Brigade qui portera son nom lors de la 2ème guerre mondiale et futur Commandant de la Force Terrestre).

En plus de l’observation d’Artillerie, la 6ème Escadrille a l’honneur de se voir confier la mission de transporter les souverains belges lors de leurs déplacements nationaux ou internationaux. Elle devient dès lors l’Escadrille royale.

En 1924 la 6ème Escadrille déménage vers le nouveau terrain d’aviation de Gossoncourt et est rattachée au 1er Groupement d’Observation. Suite au pacte de Locarno et à la crise économique, le gouvernement décide de réduire le nombre d’unités. La réorganisation de l’Aéronautique militaire entraîne la suppression de toutes les escadrilles à numérotation paire, d’où la dissolution de la 6ème Escadrille. L’abeille se repose …




Après la deuxième guerre mondiale, le gouvernement belge décide de réorganiser l'Armée selon le modèle britannique. C'est ainsi qu'en octobre 1946: l'Aviation Militaire, issue de la Section belge de la RAF, devient une force autonome, dont l'organisation va s'inspirer du modèle de la RAF. Et le 1er juin 1947, l'Etat-Major confie au Colonel Aviateur Van der Stock , héros de guerre (voir panneau 15ème escadrille), la mission de mettre sur pied la toute première Escadrille AIR OP Belge. L'escadrille deviendra opérationnelle le 31 juillet 1947. L'endroit choisit pour l'implantation de cette nouvelle unité est la plaine de Brasschaat. Elle s'appellera 369ème Escadrille Air OP (Air Observation Post). A l'instar des escadrilles Air OP britanniques, la 369 Esc sera dotée de 22 avions légers non armés de type Auster AOP Mk VI, qui seront pilotés dans un premier temps par des pilotes issus de l'Aviation Militaire en attendant de recevoir à Brasschaat ses premiers Officiers pilotes-observateurs issus de l'Artillerie. La 369ème Escadrille Air OP réceptionne son premier avion: un de Haviland DH Tiger Moth. L'Escadrille sera équipée de deux avions de ce type afin que les pilotes de l'unité puissent garder leur qualification au vol acrobatique.


L18C


Avec le début de la guerre froide, il faudra resserrer les liens avec l'Europe. Dans ce cadre, la Belgique s'engage de restructurer l'Aviation Militaire Belge. 1948: Huit mois après sa création, la 369ème Escadrille Air OP change de dénomination et devient la 15ème Escadrille Air OP. 15 janvier 1949: L'appellation Aviation Militaire disparaît et est remplacée officiellement par Force Aérienne. 27 avril 1949: Le premier avion Auster AOP Mk VI se pose sur la plaine de Brasschaat. Au total, la 15ème Escadrille Air OP recevra 22 appareils de ce type (A-1 à A-22). Le Auster était employé lors de la seconde guerre mondiale dans les Escadrilles Air OP Britanniques. Seuls les escadrilles 349 et 350 garderont leurs dénomination.


L18C


Une cérémonie est organisée le 1 septembre 1949 sur la base de Florennes, au cours de laquelle le chef d'Etat-Major de la Force Aérienne, le Général Aviateur Leboutte, remet officiellement à huit nouvelles escadrilles de la Force Aérienne, huit fanions portant les emblèmes des glorieuses escadrilles de 14-18 et 40-45 («Le Chardon », « La Comète », « Le Dragon », « l'Abeille », « Le Sioux Bleu », « Le Sioux Rouge », « Ambiorix » et le « Goedendag »). Le Major Aviateur Van Der Stock, CO de la 15ème Escadrille Air OP de Brasschaat, reçoit le fanion portant l'insigne de « L'Abeille » (de la 6ème Escadrille d'observation de la première guerre mondiale) des mains du Général Bergé (ancien pilote de la 6ème escadrille).




L18C


16 juillet 1952: Livraison à Brasschaat du premier avion d'observation biplace Américain Piper Cub L-18C. Ce type d'avion va remplacer l'Auster dans les unités Air OP. Au total 157 appareils seront livrés (OL-L01 à OL-157) dans le cadre du programme MDAP (Mutual Defence Aid Program). La générosité Américaine permit en 1957 la cession de 16 avions (L-88 à L-103) à l'armée Danoise et de 9 autres (L-104 à L-112) à l'armée néerlandaise. Six L-18C, rachetés au Gouvernement américain, furent transférés au Congo Belge pour l'Aviation militaire de la Force Publique.

L18C


20 Nov 1952: Deux avions monoplans Chipmunk sont livrés à Brasschaat (15ème escadrille). Ces appareils de voltige sont destinés aux pilotes Force Aérienne de l'unité pour le maintien de leur qualification au vol acrobatique. Ils remplacent les deux biplans Tiger Moth.

15 septembre 1953 : Une deuxième Escadrille Air OP est créée. La 16ème Escadrille Air OP s'installe en Allemagne occupée, à Butzweilerhof au nord de Cologne. L'Escadrille est dotée d'Auster et de Piper Cub L18C.

L18C


La Force Aérienne Belge commande 65 SV4B en 1947, pour l'école élémentaire de vol pour remplacer le Tiger Moth. Le dernier SV4 fut construit le 7 octobre. Les SV4B étalaient utilisés pour « basic flight training » jusqu'a leur remplacement par le Marchetti SF260, en 1969.


L'escadrille de l'Aviation Legère à Brasschaat portait comme insigne une abeille (insigne de la glorieuse 6ème Escadrille)sur la lettre A (le monogramme du Roi Albert, qui créa la 6ème Escadrille) surmontée de la couronne royale. L'escadrille 369 porte à son tour l'abeille dans son insigne. Symbole pour la tradition et comme hommage rendu à l'histoire riche qui précédait.

L18C


Sources:
Vieilles Tiges van de Belgische Luchtvaart
Belgian Wings
Brussels Air Museum







retour en haut